skip to Main Content

Nous vous proposons de prendre part au soutien de l’aventure en vous abonnant au jeu  et/ou en faisant des achats dans la boutique. L’abonnement et la boutique fonctionnent un peu comme un crowdfunding permanent. Ce modèle permet le financements des actions en cours visible dans le tableaux des activités. Nous sommes en train de rendre tout ça plus fluide et désirable mais dès à présent la boutique fonctionne. C’est ici !

Émergence des Systèmes d’Information Territoriaux en Bien Commun

Émergence Des Systèmes D’Information Territoriaux En Bien Commun

CONTEXTE

Dans le cadre de l’UPOP (Université Populaire Ouverte et Permanente) de La Révolution du Sourire, ChezNous Éditions propose une vidéo conférence contributive pour lancer un cycle d’échanges et de rencontres sur la thématique : Émergence de Systèmes d’Information Territoriaux Résilients en Bien Commun pour la qualité de vie pour tous dans un contexte de transitions vers de nouveaux paradigmes.

QUOI ?
Un premier Webinar pour lancer une dynamique de recherche/action sur l’émergence de système d’information territoriaux en bien commun au service du développement de la qualité de vie pour tous

Nous proposons d’animer une série de Webinar pour explorer la question et permettre au plus grand nombre de saisir les enjeux et de contribuer au développement de la réflexion afin de faciliter l’émergence de ces systèmes d’information en bien commun. Nous avons l’intuition que c’est une innovation sociétale majeure dans un contexte de transitions vers une société durable et joyeuse.

QUAND ?
Lancement 6 juin 2018 à 9h30 et de façon régulière pour entretenir la conversation et participer à l’enrichissement de la réflexion.

OÙ ?
En visio via le logiciel Zoom

COMMENT ?
Une série de Webinar régulier avec l’usage d’un système d’information permettant l’animation d’une démarche d’éducation populaire ouverte et permanente

QUI ?
Organisé par les éditions ChezNous dans le cadre du déploiement du Jeu de société La Révolution du Sourire et de son Université Populaire ouverte et permanente.

MOTS CLÉS
Résilience, infrastructure, infostructure, usages, intelligence collective, territoires, culture, médias, contenus, responsabilité, légitimité, résilience, économie, lien social, singularité, autonomie, reliance, biens communs, médiation numérique, connaissances, formation

CONTRIBUTION DE LANCEMENT

La question de l’émergence de systèmes d’informations territoriaux en bien commun est au cœur de l’intention portée par le dispositif proposé par ChezNous.

ChezNous édite un dispositif d’animation territorial en bien commun visant à développer la qualité de vie localement. Ce dispositif prend la forme d’un jeu de société dans la vraie vie. Il se nomme “La Révolution du  Sourire”. Il est basé sur le questionnement et permet de construire collectivement des réponses à partir d’observations.

Nous proposons une vision singulière de la notion de système d’information territorial en bien commun.

Il nous semble important de se réapproprier la notion de système d’information territorial car aujourd’hui cette notion est le plus souvent entendu  pour décrire le système d’information numérique mis en œuvre par les collectivités territoriales.

Pour la réflexion que nous allons mener, il s’agit de façon générale de prendre en compte l’ensemble des informations qui circulent sur un territoire. Comme l’expression “réseau social” a été vidé de son sens premier par la désignation de plateforme numérique, l’expression systèmes d’information a elle aussi finit par désigner la seule couche technologique. La réappropriation sémantique fait parti(e) de notre démarche de fond.

Le territoire est entendu comme le lieu où vivent les habitants.

Associer la notion de bien commun à la notion de système d’informations territorial dans ce cadre est une façon de le décrire comme une ressource commune qui est gérer par une communauté suivant des règles claires et partagées.

Nous partons du constat que les systèmes d’information territoriaux dysfonctionnement et ne permettent pas aujourd’hui d’être support à l’innovation sociétale nécessaire pour faire face aux transitions en cours. Il ne sont pas suffisant pour être support à l’émergence de territoires apprenants et résilients.

L’émergence d’un Système d’Information Territorial en Bien Commun pour redynamiser la vie

La révolution numérique par son ampleur, sa rapidité, ses possibilités d’action influe sur la vie locale et impose de repenser la façon d’agir sur le territoire.

Cette volonté d’agir repose sur l’envie de développer la qualité de la vie au sens social. Nous pensons que cela aura un impact sur les autres dimensions de la qualité de vie : santé, état psychologique, évolution des croyances personnelles, relation avec l’environnement.

L’idée est de se départir de la valeur prise par les géants du web pour redonner du sens localement, dans la vie quotidienne, dans la vie de la cité.

Cela suppose une structure, un mode opératoire qui, de lui-même, permet de susciter la créativité des citoyens, quel que soit le territoire.

Le système d’information territorial en bien commun est ici défini comme :

  • à la fois les informations locales elles-même et leur processus de  création et d’échange (au sens d’animation de vie locale, tant à l’échelle de l’individu que des structures existantes, qu’elles  soient associatives, institutionnelles, privées)
  • Et leur formalisation au sens informatique (tuyaux, logiciels, plate-formes de recueil des informations, bases de données qui les stockent, etc.)

La réalité du système d’information territorial est la circulation entre les projets, les acteurs, les idées, les ressources d’un territoire. Et de se poser des questions telles que : la circulation est-elle harmonieuse, efficiente et quelle cause sert-elle ?

Bien trop souvent aujourd’hui, la question se résume à la couche technique et technologique d’un système d’information territorial.

Les sous-questions qui en découlent sont : Que fait-on de cette information ? Comment circule-t-elle ? Qu’est ce qui permet que l’info circule ? etc.

Une façon de réfléchir est de découper en trois couches complémentaires pour simplifier le problème : infostructure, infrastructure et usages et d’en étudier leur spécificité. L’info-structure est typiquement le mode de communication utilisé, de gouvernance mis en œuvre.

Le type de réflexion que l’on mène sur le système d’information territorial dépasse l’individu et s’inscrit de fait dans un autre espace, celui du bien commun. Ainsi même la réflexion présente devient une ressource commune gérée par ses utilisateurs avec des règles claires, exposées dans le #CodeSocial.

La machine à laver informationnelle entraîne des problèmes de santé physique et psychique. Une solution est d’entrer dans un mouvement d’éducation populaire ouvert et permanent pour faire sien des connaissances par essence trop complexes.  De pouvoir faire évoluer sa pensée et d’être en mesure de les mettre en oeuvre en conscience dans ou avec un collectif, ou à l’échelle personnelle.

L’intention est de créer de la connaissance, de la créativité, des actions concrètes qui englobent numérique et réalité physique locale pour ne plus subir un monde imposé par une structure pyramidale d’un côté (structure de la société traditionnelle) et hégémonique de l’autre (choix et vision du monde des géants du web).

Cela passe aussi par une réappropriation sémantique pour habiter la cité : le vocabulaire est souvent usurpé par les faiseurs du web, il est important de ramener les expressions dans leur sens premier, qui est de l’ordre de la vie de tous les jours.

Cette intention nécessite de savoir comment on se relie.

La vie locale regorge de richesses à identifier, valoriser, re-dynamiser, faire émerger et par ailleurs, le numérique permet de soutenir cet élan. Notre action ensemble est en elle-même une richesse à nourrir et faire grandir.  (source)

Back To Top