skip to Main Content

Nous vous proposons de prendre part au soutien de l’aventure en vous abonnant au jeu  et/ou en faisant des achats dans la boutique. L’abonnement et la boutique fonctionnent un peu comme un crowdfunding permanent. Ce modèle permet le financements des actions en cours visible dans le tableaux des activités. Nous sommes en train de rendre tout ça plus fluide et désirable mais dès à présent la boutique fonctionne. C’est ici !

L’Homme naturé

20.00

Description

« L’homme naturé » sera lancé en Janvier 2019 lors de l’évènement résidence la Cité éphémère « Pourquoi pas », organisé à Caen pour sa première par « l’avenir des pixels »

Nous avons choisi un mode de diffusion reposant sur une constellation de réseaux pour toucher les citoyens engagés et ceux qui aspirent à une nouvelle utopie, pour susciter des rencontres et des débats au niveau local.

Chaque quainzaine nous publierons un extrait épisode, qui commence ici avec la première partie de « Colibris et Pélicans »

« J’aurai pu choisir en intitulé plus accompli, l’Humanité naturée.
J’assume toutefois ce titre au masculin qui inclue évidemment les deux moitiés dont chaque être est le réceptacle.
Comme c’est à n’en pas douter le patriarcat qui est l’origine et la cause des systèmes de domination et du pillage de la Terre, le responsable des normes aberrantes qui nous engluent, nous anesthésient et nous piègent, autant désigner et convoquer le visage du remède.
Car notre part féminine quant à elle, est naturellement prête à recevoir les flots généreux du changement.
Cet essai est une méditation qui n’obéit pas à un plan ciselé mais au mouvement par association et au cheminement d’une utopie essentielle.
On y trouvera quelques refrains mais ces redîtes se conçoivent comme des vagues qui ne sont jamais tout à fait les mêmes.
On suivra le fil comme dans une composition musicale, avec ses reprises de thèmes adaptées à de nouveaux motifs. Le caractère cyclique de la nature et sa spontanéité se sont imposés comme modèles pour dresser la table des matières.

Pourquoi la forme poétique est-elle aussi ici une résistance ?

La disparition des mots est simultanée à celle des baobabs et des grands singes, la pensée s’amenuise comme les réserves d’eau, les images poétiques sont envahies par le plastique… Une véritable résistance est à la fois amour profond de la nature, de notre nature, des mots-fleurs, des mots-arbres, des ami-mots et des eaux-mots-sapiens. »   Patrick Fischmann

Pour faciliter la sortie de ce livre, vous avez la possibilité de le pré-commander dès maintenant,
il vous sera adressé dès le mois de Janvier 2019

Back To Top