skip to Main Content

Conférence de Véronique Verger à l’Institut des travailleurs sociaux de Tours

Conférence De Véronique Verger à L’Institut Des Travailleurs Sociaux De Tours

Dans le cadre de l’université populaire ouverte et permanente de la révolution du sourire. Nous explorons des sujets importants à travers la mise en avant de contenus, la veille collaborative, la participation à des évènements, l’organisation de visioconférence ou de séminaire créatifs. Cette démarche permet d’alimenter notre démarche de construction d’un média d’inform’action au service de la création de territoires apprenants et résilients.

Dans ce cadre nous allons suivre avec grand intérêt l’intervention de Véronique Verger le 4 avril 2019 à 14h (ouvert au public) à l’institut du travail social de Tours sur le thème “la violence, la maltraitance et la prostitution”. Elle intervient en réponse à l’invitation d’étudiants de l’ITS dans le cadre de leurs études d’éducateurs spécialisés.

Véronique fait parti avec Rosen et Laurence de trois femmes qui ont permis à une loi  importante de sortir en Avril 2016. Cette loi reconnaît enfin les prostituées comme des victimes.

Ancienne grande victime de violence et de maltraitances. Véronique mène ce combat depuis 30 ans. Elle est engagée, humaniste et oeuvre pour la bienveillance et pour le respect d’autrui.

La reconstruction de son personnage jusqu’à ce qu’elle est aujourd’hui est un travail quotidien. Elle veut vivre et non être condamnée à survivre.

Une ancienne victime sexuelle doit prouver à chaque instant de sa vie, avec les autres qu’elle est  ses droits et aussi en commun les valeurs commune du bien vivre ensemble.

Aucune issue de sortie  est donné par l état . Les anciennes victimes doivent ,  par elles mêmes se débrouiller et surtout nous ne devons pas les entendre . beaucoup se font tuées …

Elles meurent dans un  silence absolu dans le Pays . Sujet tabou . . Elles perdent tout sur le chemin de vie . Pour beaucoup , leurs enfants leurs sont retirés . Elles subissent dès leurs plus jeune âge , 90 % des victimes sexuelles , ont été abusé , maltraité et violenté dans leur  enfance .

Véronique a été la première ancienne victime à créer une association d’aide aux victimes. Elle a fondé une association laïque nommée “Comme à la maison”. Cette association est mise en sommeille depuis fin 2018. Elle avait réuni 1200 adhérents en 6 ans mais Véronique a souhaité suspendre les activités devant le manque d’implication des adhérents et l’explosion du nombre des victimes et des situations d’urgences.

Après avoir suivi presque l’ensemble des contenus des la résidence “Pourquoi pas?” Carte blanche à l’avenir des pixels à Caen, Véronique a décidé de s’investir dans la Révolution du Sourire.

Ses motivations sont fortes et elle est à l’initiative du déploiement de la révolution du sourire à Tours. Elle est très engagée car pour elle nous vivons les limites du supportable et seule une action systèmique au service du vivant peut avoir du sens. Elle ne conçoit plus de voir autant de violence autour d’elle. Elle est régulièrement obligé de défendre ses droits pour rester humaine, digne. Les mots liberté, égalité, fraternité n’ont jamais eu autant de sens.

Je la cite “Je ne lâche rien. J’aime trop vivre sur terre.”

Back To Top