skip to Main Content

C’est maintenant !

C’est Maintenant !

Il y a une semaine que la résidence “Pourquoi pas?” s’est terminée au Sillon à Caen.

La digestion de l’intensité et la profondeur de la résidence reste en cours, sa justesse de bout en bout… Ce que nous avons vécu a été bouleversant. Nous avons entre les mains une “arme” de construction massive, de véritables outils créateurs du monde sensible, à l’intelligence collective, auquel nous aspirons. J’en avais l’intuition, aujourd’hui je le ressens, je le comprends.

Pour celles et ceux qui n’ont pas vécu cette résidence, ou juste partiellement, cela peut rester encore impensable de le comprendre. Nous avons à accomplir un grand ouvrage pour le rendre visible et le déployer. Depuis plusieurs années avec les co-auteurs, nous investissons tout ce que nous pouvons, et nous sommes endettés financièrement pour rendre cela possible. Nous avons investi dans le capital immatériel pour arriver à ce stade. Aujourd’hui, nous avons besoin d’aide, de la contribution de chacune et chacun pour enfanter durablement cette Révolution des Sourires, maintenant.

La contribution prend la forme d’un abonnement mensuel modulable à prix libre en conscience. Elle donne accès à la plateforme numérique, au catalogue de nos talents et productions.

Ces derniers jours, nous avons commencé à construire un outil marketing pour faciliter le recrutement des ambassadrices et ambassadeurs de la Révolution du Sourire au niveau international. Des gens qui vont lever le doigt pour dire “Pourquoi pas ?” et prendre l’initiative d’organiser des “Balades pour le vivant”. La balade est une première action pour le déploiement local de “Pourquoi pas ? – Le Média”. Les ambassadrices et ambassadeurs ont pour mission de recruter une dizaine de nouveaux abonnés.

C’est la foule qui rend possible le déploiement de “La Révolution du Sourire”.

Rappelons-nous que pour jouer, il n’est pas nécessaire de tout comprendre, comme lorsque l’on apprend une nouvelle langue. L’important est de se laisser guider par l’intuition, s’il y a, que c’est possible, de prendre alors un risque et de saisir une chance en se faisant confiance les uns, les autres, les nouveaux comme celles et ceux qui oeuvrent pour ce commun, depuis déjà longtemps.

Back To Top